Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Événementiel vs actions culturelle


Revue Internationale de l'Imaginaire


En 1962, Emile J. Biasini précisait dans un rapport, reproduit ici intégralement, les contours réels des maisons de la culture, qui devinrent le symbole de l'action culturelle. Elles devaient illustrer la mission fondamentale du ministère de la Culture, telle qu'elle fut définie par André Malraux : "rendre accessibles les oeuvres capitales de l'humanité, et d'abord de la France, au plus grand nombre possible de Français, assurer la plus vaste audience au patrimoine culturel, et favoriser la création d'oeuvres de l'art et de l'esprit qui l'enrichissent".
 
Parallèlement, depuis une vingtaine d'années, les "événements culturels se succèdent à un rythme de plus en plus rapide qui réjouit les uns et alarme les autres. Cette omniprésence de l'événementiel joue-t-elle au détriment de l'action culturelle ou la conforte t-elle ?

Revue Internationale de l'Imaginaire. La Maison des Cultures du Monde a fait partie, lors de sa création en 1982, d'une série d'initiatives d'ouverture de la France aux cultures des autres. Quelles ont été les réalisations et que reste-t-il aujourd'hui de cette utopie ? Autant de question débattues lors du colloque de La Rochelle (19 et 20 octobre 2012) qui marquait trente ans d'activité. Cet ouvrage réunit les témoignages d’universitaires, d’artistes, de créateurs, d’animateurs culturels, de hauts fonctionnaires, qui ont participé à cette politique d’ouverture, qui en restituent l’esprit et offrent des éléments d’information souvent inédits sur cette période.











- Tous droits réservés © Centre Babel, Actionstransculturelles.org 2018