Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Où sont nos Frontières ? à propos de l'exposition du Musée de l'Histoire de l'immigration, du 10 novembre 2015 au 29 mai 2016, prolongée jusqu'au 3 juillet, Paris


Sophie Haberbüsch-Sueur pour Anthropoweb


Bien plus qu’une exposition, c’est un territoire intelligent qu’offre le Palais de la Porte dorée aux « Frontières ». 

Quel meilleur endroit que le Musée de l’histoire de l’immigration  pour parler de nos frontières, visibles, invisibles, passées, présentes ? 

La présentation démarre sur des murs, car c’est face à des murs que l’on entre dans l’espace; ceux de la muraille de Chine, ceux d’Hadrien. Dans la variété de ses définitions possibles, la frontière est peut-être « une délimitation rassurante, zone de contact d’échange mais aussi d’affrontement ». Elle rassure autant qu’elle angoisse, la frontière se referme plus facilement lors des crises économiques ou identitaires. Aujourd’hui, plus de 50 murs divisent et lui donnent un corps. 
Exposition "Frontières" avec au premier plan, "Demandeurs d'asile', Check Ledy, 1994
Exposition "Frontières" avec au premier plan, "Demandeurs d'asile', Check Ledy, 1994

Porte-cigarette représentant la carte de Berlin et les quatre secteurs (français, soviétique, américain, anglais)
Porte-cigarette représentant la carte de Berlin et les quatre secteurs (français, soviétique, américain, anglais)
A chacun de mes voyages, je prends conscience de cette chance fabuleuse des papiers, ceux qui permettent de voyager partout, de passer la plus grande partie des espaces de notre terre pour découvrir ce qui se cache derrière ces frontières. Les droits, les papiers sont une autre forme de ces frontières, même quand elles sont invisibles. On réfléchit sur ces papiers de France ou d’Allemagne pendant les deux guerres mondiales, à ceux qui sont perdus aujourd’hui et par là même aux frontières impossibles à franchir.

Thomas Mailaender, "Voitures cathédrales", 2004
Thomas Mailaender, "Voitures cathédrales", 2004
Les migrants sans papiers semblent d’eternels voyageurs, errants, invisibles, portant toute leur vie à la recherche d’une terre. Toute une vie parfois juchée sur une « Voiture cathédrale » (Thomas Mailaender, 2004). Les photographies de Bruno Serralongue avec « Abris », série Calais 2006-2008, sont poignantes. Ces mêmes abris qui sont sur les périphéries de Paris, le long des routes, dans les bois. Ces abris de fortune, fondus dans la nature environnante comme oubliés.

Ces frontières sont l’Histoire des migrations, de nos migrations. C’est la carte des frontières de l’Europe de 1801 à 2015. C’est l’illustration de Migrar et l’histoire de ce mur qui sépare le Mexique des Etats-Unis, des aztèques à aujourd’hui. C’est Tomi Ungerer qui déclare : « A l’école j’étais Alsacien, à la maison Français et officiellement Allemand. » (Entretien avec Carola Wittrock, Metropolis, 30 novembre 2013).

Javier Martinez Pedro, Migrar, 2015
Javier Martinez Pedro, Migrar, 2015
Ces frontières sont l’Histoire des migrations, de nos migrations. C’est la carte des frontières de l’Europe de 1801 à 2015. C’est l’illustration de Migrar et l’histoire de ce mur qui sépare le Mexique des Etats-Unis, des aztèques à aujourd’hui. C’est Tomi Ungerer qui déclare : « A l’école j’étais Alsacien, à la maison Français et officiellement Allemand. » (Entretien avec Carola Wittrock, Metropolis, 30 novembre 2013).

Où sont nos frontières ?

« Frontières » est bien plus qu’une exposition, c’est un endroit d’échanges, de conflits, de réflexions, de souffrances, de paix, de joies. 

Chacun a son histoire ici. 
  
Elle fait écho au livre de Jean-Claude Métraux « La migration comme métaphore ». Elle fait écho aux exils et aux errances.
Si ce sont bien des Frontières géographiques dont on parle ici, où en sont nos frontières intellectuelles ?   

Et quand un drapeau s’élève dans son espace alliant toute sa diversité comme ce fût le cas après les attaques de Paris du 13 novembre, nos frontières sont-elles celles de l’humanité ? A qui appartiennent-elles réellement ? 


Pour découvrir "Frontières" : http://www.histoire-immigration.fr/2015/6/exposition-frontieres


Référence de l'article : Sophie Haberbüsch-Sueur, Où sont nos Frontières ? à propos de l'exposition du Musée de l'Histoire de l'immigration, du 10 novembre 2015 au 29 mai 2016, Paris , 18 décembre 2015, http://www.anthropoweb.com/Ou-sont-nos-Frontieres-a-propos-de-l-exposition-du-Musee-de-l-Histoire-de-l-immigration-10-novembre-2015-au-29-mai_a786.html , ISSN : 2114-821X, Le Portail des sciences humaines, www.anthropoweb.com     .











- Tous droits réservés © Centre Babel, Actionstransculturelles.org 2018